Pourquoi avons-nous envie de vomir après un effort ?

By CCBB

Il existe une myriade de raisons pour lesquelles vous pouvez vomir après avoir fait de l’exercice (ou au cours d’un exercice). Ce n’est pas l’acide lactique qui est en cause, comme je l’entends souvent dire ! Le corps ne crée pas l’acide lactique qui est produit pendant l’exercice. Dans cet article, je vais expliquer les différentes causes de l’envie de vomir après un effort.

Cause ndeg1 : manger pas assez près de la séance

Si vous avez mangé un aliment classique 1,5 à 2 heures avant votre séance d’entraînement – en particulier si vous avez consommé des aliments gras et plus difficiles à digérer, il est probable que vous puissiez régurgiter…

La fonction musculaire et la digestion sont deux systèmes qui ne fonctionnent pas bien lorsqu’ils sont combinés. Ils ne peuvent pas travailler en harmonie. Si vous n’avez pas eu le temps de digérer votre nourriture, vous risquez de la jeter.

Il est préférable de prendre un repas normal au moins deux heures avant votre séance d’entraînement. Si vous craignez d’avoir une fringale, vous devriez envisager de manger des aliments faciles à digérer, comme des jus ou des fruits, 30 minutes à une heure avant votre séance d’entraînement.

Cause : Vous manquez d’eau

Les effets de la déshydratation peuvent provoquer des nausées qui peuvent entraîner des vomissements. De plus, les effets négatifs de la déshydratation sur la santé sont nombreux…

Pour éviter les désagréments, veillez à boire de l’eau dès que vous en avez envie ou que votre bouche est sèche. Sachez que vous perdrez beaucoup d’eau lors d’une séance d’entraînement intense. Le meilleur moyen d’éviter cela est de boire beaucoup d’eau.

voir plus  La magie de Noël

Je donne souvent ce conseil, mais la couleur de votre urine peut être un indicateur utile de votre niveau d’hydratation. Si la couleur de votre urine est plus foncée que jaune clair, vous manquez probablement d’eau.

Cause n° 3 : Vous vous surentraînez

Le surentraînement survient lorsque vous faites de l’exercice de façon trop intense ou trop fréquente, au point que votre corps n’est plus en mesure de le supporter. Dans ce cas, votre corps est poussé à un point tel qu’il ne peut plus fonctionner efficacement. Cela peut conduire à des vomissements.

Pour déterminer si vous êtes en surentraînement, soyez à l’écoute de votre corps. Examinez ensuite les signes que vous ressentez. Signes :

  • Douleurs musculaires qui durent longtemps ;
  • mauvaise récupération ;
  • jambes lourdes ;
  • fatigue générale constante malgré un sommeil suffisant ;
  • irritabilité ;
  • Manque de motivation et d’énergie ;
  • Fréquence cardiaque élevée au repos
  • troubles du sommeil.

Cause ndeg4 : vous avez augmenté l’intensité trop rapidement

L’intensité, trop rapide, peut provoquer des vomissements. Votre corps est comme une voiture, il a besoin de s’échauffer pour donner le meilleur de lui-même et rester en bonne santé.

N’oubliez pas de faire preuve de souplesse dans vos entraînements Commencez lentement et augmentez progressivement l’intensité par la suite. Ne vous précipitez pas directement sur le ballon ! Naturellement, c’est le but de l’échauffement et il doit être fait avec soin.

Pour booster votre énergie à l’entraînement, utilisez le Guarana bio de Dynveo. Il s’agit d’une plante riche en caféine qui s’est avérée être la source de caféine la plus biologique.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

20 + 20 =