Comment puis-je savoir si mon bébé souffre de RGO ?

By CCBB

Le bébé est né il y a quelques minutes et après chaque repas, il régurgite et se tortille, puis il pleure… Vous ressentez de l’inconfort mais vous ne savez pas comment gérer cette situation. Les professionnels de la santé ont peut-être déjà fait une évaluation. Trois lettres . R. G. O. De quoi s’agit-il exactement ? Quelle en est la signification ? Comment le reconnaître ? Quel est le processus de diagnostic ? Quel est le traitement ?

Qu’est-ce que le RGO ?

Le RGO est la maladie du reflux gastro-œsophagien.
Il s’agit d’une maladie généralement inoffensive qui peut affecter les nourrissons avant l’âge de trois mois. Le contenu de leur estomac est réabsorbé dans l’œsophage à cause, notamment, du manque de maturation des muscles qui assurent l’étanchéité de l’œsophage.

Même si le RGO n’est pas un problème majeur dans la majorité des cas, il peut être source d’anxiété pour les parents. et provoquer des douleurs et de l’inconfort pour l’enfant, ainsi que de la fatigue pour toute la famille.

À quoi ressemblent les RGO ? Comment savoir s’il existe ?

La manifestation « de base » du RGO est la manifestation « de base ».
Dans la majorité des cas, le RGO se traduit par une régurgitation atypique ou même moins importante dans la période qui suit immédiatement la tétée ou le biberon. Cet « écoulement » n’est pas inquiétant pour l’enfant, pas plus que l’autre n’est constitué d’un mélange de lait et de liquides gastriques.

Cependant, il est possible qu’à cause de cette régurgitation se développent des maladies spécifiques plus difficiles à reconnaître car le reflux n’est souvent pas visible. La gêne ou même l’inconfort du nourrisson dépendent de la sévérité du reflux et de sa fréquence ainsi que de ses conséquences. Pour les parents, l’anxiété et la fatigue sont souvent au rendez-vous.

voir plus  Le collagène est-il bénéfique contre les tendinites ?

Les complications dues au RGO

Il existe deux types de problèmes : les plus fréquents et les moins fréquents.
Les problèmes les plus fréquents sont l’oesophagite et les problèmes ORL (oto-rhino-laryngologie).

L’œsophagite est due au fait que le liquide reflue vers les muqueuses de l’œsophage. Cela peut être une cause de brûlures lors de la remontée et de la descente de tout liquide consommé. Ensuite, boire devient une expérience inconfortable constante pour l’enfant qui révèle son désir de manger en ressentant l’inconfort au premier verre, s’arrête de boire brusquement en criant et en gémissant, a faim plus vite et ainsi de suite.

De la même façon, lorsqu’il est couché (très souvent pour les bébés de moins de 3 mois) et en position allongée, le liquide a tendance à remonter plus facilement. Au final, le bébé qui a déjà eu du mal à manger, se réveille et est tordu par la douleur soudaine et les cris. Et s’il est sur le point de s’endormir, il ne le fait pas à ce moment-là.

Outre l’oesophagite et l’œsophagite, les bébés peuvent aussi avoir des problèmes ORL à cause du gonflement qui atteint le nez et la gorge (surtout la région lombaire). Le bébé peut « ronronner » et respirer de l’air « humide ». Il peut également être sensible au  » rhume « , mais ce n’est pas vraiment le problème du RGO, puisque la petite mouche et le sérum physiologique ne peuvent pas lutter contre ce faux rhume. Ensuite, votre bébé peut se mettre à tousser pour tenter de se débarrasser de la douleur au fond de la gorge. Les sécrétions.

Les problèmes les moins fréquents sont les saignements dus au malaise vagal, les fausses inspirations et les micro-inhalations bronchiques.
On parle de malaise vagal lorsque l’augmentation de liquide provoque chez le nourrisson une douleur intense. Sa couleur et l’absence de tonus indiquent instantanément qu’il ne se sent pas bien. Cependant, il retrouvera rapidement sa couleur et ses forces.

voir plus  5 idées pour aménager et décorer la chambre de l'enfant

Les saignements sont causés par une inflammation de la paroi de l’œsophage. Votre enfant vomira un petit liquide rosâtre, ce qui confirme la douleur dont il souffre… La fausse route se crée à chaque fois que le reflux acide, trop brutal, peut provoquer des lésions des bronches. A l’âge adulte, un bébé se retrouve la gorge bloquée et se met à pleurer et à tousser. Entre douleur et peur, il peut mettre du temps à se calmer.

Ensuite, des micro-inhalations bronchiques se produisent car, en se couchant sur le sol, de petites gouttes de lait se sont glissées sournoisement dans les bronches. Il s’agit d’une forme de bronchiolite qui est souvent interprétée à tort comme une affection des bébés d’ hiver. Cependant, si les épisodes se répètent même en dehors des mois d’hiver, il est important de les considérer comme le signe d’une complication liée au RGO.

Comment savoir si l’on a diagnostiqué un RGO ?

En général, un  » interrogatoire  » approfondi des parents, qui ont observé jour après jour les symptômes de détresse de leur enfant, permettra au corps médical d’établir le diagnostic. Le début des crises ou des renvois fréquents, le comportement de l’enfant au lit, les insomnies et les pleurs fréquents, les difficultés à s’alimenter, etc. Sont autant de signes, mais aussi tous les autres facteurs mentionnés plus haut.

Il est parfois utile de procéder à des examens complémentaires pour déterminer la gravité des complications, mais seul un médecin peut décider si ces examens sont nécessaires.

Comment traiter le RGO ?

Une fois le diagnostic établi, le traitement commence. Le traitement repose sur trois facteurs : combattre la montée des liquides (lait et liquide gastrique), protéger l’œsophage et combattre l’acidité du tractus gastro-œsophagien.

voir plus  Je souffre d'un ongle dédoublé Causes et solutions

Pour empêcher l ‘écoulement des liquides de remonter, le matelas du bébé doit être surélevé de manière à ce que tout le haut du corps soit surélevé. Pour ce faire, on peut placer un coussin sous le matelas ou un oreiller anti-reflux, ou encore d’autres méthodes comme le cocoonababy (qui peut être utilisé jusqu’à ce que l’enfant ait atteint l’âge de 4 mois). De plus, pour les enfants nourris au biberon, choisissez un lait AR ou « confort épaissi », qui réduit la fréquence des régurgitations.

Mais il est souvent indispensable d’utiliser des médicaments pour calmer l’estomac et protéger la muqueuse de l’œsophage qui est lésée par les régurgitations et pour réduire l’acidité du système gastro-œsophagien. Dans ces circonstances, le médecin donnera des conseils sur la meilleure méthode de traitement et d’intervention en fonction de la gravité des symptômes.

Dans cette situation, le médecin recommande la méthode et le traitement appropriés en fonction de la gravité des signes. Soyez prêts à faire preuve de force et de patience, chers parents, car « oui » votre enfant souffre et pleure, il ne mange pas bien et dort à peine… Cependant, il n’y a rien que l’enfant puisse faire. Et aussi épuisante et difficile (que pourrais-je dire ? épuisante !) que soit cette période, elle ne durera pas longtemps, vous pouvez en être sûrs !

Vidéo expliquant le RGO

Articles Similaires

Laisser un commentaire

3 × 1 =