Questions sur l’allaitement Conseils et astuces

By CCBB

Que ce soit au cours de votre grossesse ou lorsque votre enfant dormait dans vos bras, il est probable que vous vous soyez promis d’envisager d’allaiter votre bébé. Mais ce qui semble facile en théorie ne l’est pas forcément en réalité.

Un million de questions vous traversent l’ esprit, déjà aspiré par un million de données nouvelles et parfois dérangeantes.
Avec ce nouveau bébé que vous apprenez à connaître, la question de l’allaitement devient de plus en plus cruciale.

Abordons ensemble les problèmes les plus fréquemment posés.

Mon bébé ne mange pas mon sein Quelle est la meilleure chose à faire ?

Vous êtes recroquevillée contre le mur Votre enfant a manifesté ce qui semble être de la faim et a mis votre sein dans sa bouche, et… il s’est endormi. Si cette situation se répète régulièrement, vous devrez changer certaines choses et ne pas vous inquiéter outre mesure.
Dans les premiers jours de son existence, bébé, comme vous, est épuisé. Le jour de sa naissance est un changement majeur et vous et lui avez besoin de vous reposer.

Si votre bébé semble avoir faim, nourrissez-le avec votre sein et appuyez doucement dessus pour faire couler le lait ou le colostrum et le « nourrir ». Si votre bébé s’endort pendant un repas ou montre des signes de somnolence ou n’arrive pas à parler, grattez-lui les fesses puis modifiez sa position.

Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à demander à l’hôpital pour les mères ou même chez vous, de l’aide sur les meilleures positions pour votre bébé et vos propres postures pour que cette première méthode d’allaitement ne soit pas un cauchemar pour vous deux.

Je n’arrive pas à savoir si mon bébé boit suffisamment de lait. Comment puis-je le savoir ?

De nombreux indicateurs permettent de savoir si votre bébé s’alimente correctement pendant l’allaitement que vous lui donnez :

Il est capable de porter entre 6 et 8 couches par jour (sans croiser un chiffre exact, c’est une « fourchette ») et est capable d’en remplir au moins une (selles molles et jaunâtres) surtout au cours du premier mois.

Il se sent rassasié et détendu une fois qu’il est retiré de vos seins.
Vos seins ne sont plus aussi tendus qu’avant la tétée.
Bébé réclame de la nourriture 8 à 12 fois par heure.

voir plus  Quel est le meilleur riz pour perdre du poids ? Quel riz pour perdre du poids : complet, basmati blanc, complet ?

Il déglutit lorsqu’il est au sein, ce qui est un signe qu’il avale quelque chose.
La courbe de croissance établie à la maternité et déterminée ensuite par la sage-femme ou votre pédiatre vous permet de constater qu’il prend régulièrement du poids.

Lors de la dernière pesée, mon bébé n’a pas pris assez de poids.

N’ayez pas peur, surtout dans le cas des bébés âgés de quelques jours. C’est normal. Ne vous inquiétez pas pour les jours à venir. Seule une courbe de poids en baisse permanente doit vous amener (ainsi que votre pédiatre/infirmière/sage-femme/professionnel de la santé) à vous poser des questions. Si vous constatez que votre bébé ne prend pas assez de poids ou qu’il en perd, essayez de le porter dans vos bras aussi souvent que possible. Le poids du bébé dans un porte-bébé peut contribuer à améliorer votre lactation et donnera à votre bébé l’envie de téter.

Veillez également à ce que la position du bébé lorsque vous l’allaitez lui permette de téter efficacement et à ce que votre sein soit bien placé dans sa bouche. Si nécessaire, changez sa position ou celle de son sein. Donnez-lui la possibilité de téter plus souvent qu’il ne le demande et appuyez légèrement sur votre sein pour augmenter le flux de lait et montrer à votre bébé le réflexe de succion.

Vous pouvez demander conseil à votre sage-femme ou à un groupe de soutien à l’allaitement.

Comment puis-je savoir si mon enfant prend correctement le sein ?

Lorsque votre bébé ouvre la bouche et mange, donnez-lui rapidement le sein. Pour que l’allaitement soit aussi efficace que possible, votre bébé doit tenir le mamelon ainsi qu’une partie de l’aréole. Son nez doit être propre, son menton doit reposer sur le fond du sein et ses lèvres doivent être repliées. En général, la tétée ne doit pas être douloureuse pour vous. Bien sûr, au début, le tissu de vos seins étant fin et inexpérimenté, il est possible que vous ressentiez un certain inconfort, une douleur soudaine et de la sensibilité.

voir plus  Comment bien se maquiller quand on a les yeux bleux ?

En général, ces douleurs disparaissent au cours de la première semaine, mais si ce n’est pas le cas, veillez à examiner la cause de la douleur : une mauvaise « mise en bouche » de votre bébé (qui est trop tétiné par exemple) ou un début de crevasses, petites ou grandes, qui vous rendent anxieuse à chaque tétée (l’utilisation de bouts de sein en silicone peut être un traitement utile).

En tout état de cause, en cas de douleur ou d’inconfort constant, il est essentiel de demander conseil à des personnes qui peuvent vous guider et vous apporter assistance et conseils. Si les douleurs initiales disparaissent en 10 secondes et que votre bébé tient le sein dans sa bouche et suce de manière régulière et efficace, avec une déglutition visible, c’est le signe que la tétée est bien établie.

Mes seins sont extrêmement douloureux et les tétées sont terrifiantes, que dois-je faire . Que dois-je soigner ?

Au cours de la première semaine (ou même plus longtemps), vos seins sursollicités commencent à vous faire mal. Entre la tension du flux de lait et les tétées qui réduisent la peau de votre mamelon, vous avez peur au moment de nourrir votre bébé. Des mamelons douloureux ou crevassés peuvent provoquer des plaies douloureuses qui pourraient vous faire arrêter prématurément l’allaitement, même si vous souhaitez continuer à allaiter aussi longtemps que possible. Il n’y a pas de honte à ce que vous ne puissiez pas continuer. Ce que vous avez déjà donné à votre enfant sera « plus ».

Si vous souhaitez continuer, voici quelques options à envisager :

Corrigez la position de votre bébé lorsqu’il suce. Il se peut que cette position l’amène à prendre votre sein très au sérieux (bouche fermée uniquement lorsqu’il touche le mamelon, nez coincé dans le sein, ce qui l’empêche de respirer et l’oblige à serrer votre sein, etc. ).

Nourrissez votre bébé fréquemment pour soulager la tension sur votre poitrine et assurez-vous que votre bébé n’a pas faim au point de téter fortement et avec force. Massez votre sein avant la tétée pour favoriser l’écoulement du lait. S’il s’écoule plus facilement, votre bébé n’aura pas besoin de téter aussi souvent. Laissez sécher vos mamelons à l’air libre pendant quelques minutes pour éviter qu’ils ne restent coincés dans l’eau.

voir plus  Ondes et grossesse : Quels sont les risques ?

Massez vos mamelons avec quelques gouttes de lait avant chaque repas pour nourrir votre peau et éviter les crevasses. Si vous ressentez une gêne persistante, de la fièvre et des douleurs, vous devez consulter votre médecin ou votre sage-femme dès que possible. Il est possible que vous soyez affectée par un engorgement. Dans ce cas, il n’est pas conseillé d’interrompre l’allaitement du côté douloureux afin d’évacuer le sein et de se débarrasser du gonflement.

Des conseils tels que des compresses chauffantes sur les seins douloureux et des massages doux peuvent réduire la perte de seins. Si le gonflement est plus important, vous devez demander de l’aide.

Mon enfant semble vouloir téter « trop souvent ». Mon lait lui apporte-t-il suffisamment de nutriments ?

Dans l’ensemble, votre lait est suffisant en termes de nutrition. Le fait que votre enfant pleure plus souvent est probablement dû au fait qu’il grandit. Lorsque votre enfant mange plus fréquemment, ses besoins en lait augmentent et les seins commencent à produire suffisamment de lait. Toutefois, pour y parvenir, il est nécessaire de dépasser le stade des tétées fréquentes.

Toutefois, si vous pensez vraiment que vous ne produisez pas autant que vous le souhaiteriez, vous pouvez vérifier la vitesse de croissance de votre bébé. Par ailleurs, la confiance en soi et le repos sont indispensables à une lactation réussie.

Dans tous les cas, il est normal de se poser beaucoup de questions après avoir décidé d’allaiter. Il est essentiel de trouver les réponses et l’aide appropriée.
N’hésitez pas à consulter à plusieurs reprises vos spécialistes de la santé ainsi que les spécialistes de la lactation et de l’allaitement qui sont à votre disposition !

Ayez confiance en vous, en vos tripes, et n’abandonnez pas.
Si vous avez l’impression de devoir tout arrêter et de tout mettre de côté, prenez le temps d’y réfléchir. Choisissez le tire-lait qui vous permettra de fournir du lait à votre bébé et faites-vous confiance !
Enfin, reposez-vous et surtout, ne culpabilisez pas !

Plus d’infos sur : La Leche League

Articles Similaires

Laisser un commentaire

12 + neuf =